Invitation au dépassement, de sa pratique, d’elle-même

Mûres et inspirantes

Nicole a 65 ans. Toute sa vie elle a été en relation d’aide ou en soutien aux autres. D’abord avec des membres de sa famille, puis elle a choisi la massothérapie comme métier, ou plutôt comme vocation. Oui, oui! Pour Nicole, son métier lui permet d’apporter un peu plus de paix dans le monde, un massage à la fois. C’est sa motivation profonde, le sens premier de sa vie. Après 17 ans à parfaire son art, elle jongle maintenant avec les techniques pour créer la recette unique qui correspond aux besoins de la personne qui s’en remet à ses mains fermes et bienfaisantes.

La massothérapie rejoint des gens de tous horizons, dont des proches aidants. Ces personnes dédiées, qui font trop souvent passer l’autre avant elles, qui courent après le temps et qui s’oublient, Nicole les connait bien puisqu’elle a elle-même été proche aidante. Elle en est venue naturellement à adapter ses services à leur réalité : par la flexibilité des horaires ou par des massages à domicile. L’arrivée du confinement a mis fin à ses activités de massothérapie, mais pas à la volonté de Nicole de soutenir les proches-aidants.

« Atteindre 65 ans donne des ailes! » nous dit Nicole, à qui cet anniversaire a insufflé une sorte de sentiment d’accomplissement et de confiance en soi qu’elle s’approprie un peu plus chaque jour! De nature discrète, elle se découvre une volonté d’oser qui la surprend et lui donne de l’aplomb. Sa participation au programme Mûr.e pour entreprendre et la pandémie auront eu l’effet d’un catalyseur : dépasser ses réserves en s’appuyant sur son expertise pour créer des capsules vidéo afin de dispenser les bienfaits de la massothérapie à ses clients confinés et garder contact… sans contact! L’idée semble simple, mais quand on est habitué à travailler dans la pénombre, presque en silence, avec une clientèle qui a les yeux fermés 95% du temps qu’elle passe avec vous… s’exhiber devant une caméra n’est pas si facile! Après quelques essais inconfortables, les tensions ont fini par se dissiper et Nicole est arrivée à réaliser avec fluidité de courtes vidéos d’automassage stimulant la sécrétion d’ocytocine, cette hormone du lien social qui nous fait si cruellement défaut par les temps qui courent! Maintenant que la glace est brisée, d’autres ateliers d’automassage suivront.

Les semaines de confinement auront donné à Nicole le temps de développer des outils et des techniques d’automassage qui, en temps de confinement, permettent de s’éclaircir les idées, de se recentrer et de renforcer son système immunitaire. 

Des idées #MuresEtInspirantes! Pour accéder aux vidéos d’automassage suivez ce lien : automassagenicolecouture 
#MuresEtInspirantes

Mûr.e pour entreprendre

Un projet signé

En collaboration avec

Un projet signé