Place aux idées des retraité.e.s qui désirent s'engager autrement

S’informer

Le programme

Mûr.e pour entreprendre forme sa 2e cohorte

Tout en poursuivant avec le premier groupe, Maryse Murray, formatrice et coach, accueille une 2e cohorte de gens intéressés à passer de l’idée à l’action.

Nous vous dévoilons ces participant.e.s et vous apprendrons ce qui les a mené à s’inscrire au programme Mûr.e pour entreprendre.

Vous êtes curieux d’en apprendre davantage sur ce parcours entrepreneurial ? Notre équipe se fera un plaisir de vous renseigner!

Quelques definitions

Quelques définitions

S'outiller

Des étapes utiles

Avant de rédiger des contrats, plusieurs étapes de réflexion sont bénéfiques afin de peaufiner son idée de projet et d’en clarifier la pertinence. Voici quelques outils à utiliser dans l’ordre (ou le désordre) pour remuer vos méninges.

Mûr.e pour entreprendre - Pour aller plus loin

Pour aller plus loin

Êtes-vous d’attaque pour faire évoluer votre idée avec des complices? Pour passer de l’idée au projet, il faut savoir s’entourer!

Présâges peut être de la partie et, selon vos besoins et vos intérêts, d’autres services sont à la porté.

Le programme Mûr.e

  • Parcours d’accompagnement
  • Rencontre exploratoire
  • Espace de travail
  • Ressources

En savoir plus

Consultez la FAQ

Incertain.e de comprendre ce qu’est Mûr.e pour entreprendre? La Foire aux questions a peut-être la réponse qu’il vous faut.

En savoir plus

  • Mythe : les aînés ont tous un « beau gros » fonds de pension

    Pour plusieurs, la réalité est tout autre! Danielle Montmarquette développe un projet pour continuer à favoriser le mieux-être des autres en offrant des cours de yoga sur chaise aux personnes dont la mobilité est limitée. Danielle est un bel exemple d’un esprit mûr pour entreprendre, créatif, adaptable et sachant rebondir, et ce, à tout âge! Pour la contacter: daniellemontmarquette@gmail.com

  • De l’isolement à la solidarité

    Semer une idée, faire germer les liens, récolter l’espoir
    Claude Duchemin a le pouce vert : grâce à son projet Jardinets solidaires, des personnes isolées recevront un joli jardinet garni de plantes à dorloter et dont elles pourront récolter les fruits. Cette initiative de Claude lui permet de rester actif, de faire quelque chose qui a du sens et de créer des liens avec son voisinage.

    Pour aller au site des Jardinets solidaires
  • Nicole Couture (2e cohorte)

    J’étais abonnée à l’infolettre! Quand j’ai vu l’annonce pour la formation en entrepreneuriat social, je me suis dit que c’était une bonne idée puisque ça allait rejoindre les proches aidants. En fait, j’avais besoin d’aide pour pouvoir poursuivre mon travail parce que je suis massothérapeute. Je voulais savoir comment rejoindre les proches aidants et les ex-proches aidants.

    Pour connaître la suite
  • Marie C. Geoffroy (2e cohorte)

    J’ai une amie qui était inscrite dans ce programme, on a des compétences communes… je crois que j’étais due! J’ai des compétences particulières dans le domaine du bien-être et j’aimerais en faire profiter le plus de gens possible, que ce soit des adultes, des enfants ou des personnes âgées. J’offre des cours de danse qui sont très accessibles physiquement.

    Pour connaître la suite
  • Danielle Aznavourian (2e cohorte)

    J’ai plusieurs idées et j’ai envie d’entreprendre. J’ai trouvé Mûr.e pour entreprendre intéressant parce que ça convenait à mon âge. Je suis venue voir par curiosité.

    Pour connaître la suite
  • France Allen (2e cohorte)

    J’ai rencontré Maryse dans un congrès de coach. Retraitée à voyager ça voulait dire « ne rien faire socialement ». Je ne suis pas une consommatrice. Et c’est important pour moi de pouvoir être utile jusqu’à mon dernier souffle. Je veux pouvoir transmettre quelque chose. On s’intéresse beaucoup à différentes tranches d’âges, dont les personnes plus âgées, mais je suis préoccupée...

    Pour connaître la suite
  • Claude Duchemin (2e cohorte)

    La possibilité de clarifier une idée de projet que j’avais, d’avoir un support pour une aide directe et des contacts, et pour structurer mes idées.

    Pour connaître la suite
  • Francine Bernier (2e cohorte)

    J’ai un projet en branle depuis un an et demi. Par une coïncidence extraordinaire, j’ai entendu parler du programme Mûr.e pour entreprendre. Je me suis dit que ça correspondait à ma passion, ma soif d’apprendre et mon besoin d’aider les autres...

    Pour connaître la suite
  • Danielle Monmarquette (2e cohorte)

    Une publicité sur le groupe Facebook de la FADOQ que j’ai lu. Et tout d’un coup je me suis dit « Oh mon dieu, c’est pour moi. » Et voilà, je suis ici. Je suis actuellement dans un processus d’apprentissage de professeure de yoga. Je suis dans ma 2e année...

    Pour connaître la suite
  • Melba Palacio Rodriguez (2e cohorte)

    J’ai connu Mûr.e. pour entreprendre par hasard, par l’infolettre… la bonne chance je crois. J’ai un intérêt pour travailler auprès des personnes âgées. Mon idée c’est d’ouvrir un centre de jour multiculturel, à Saint-Léonard, pour réduire la solitude et l’isolement, pour promouvoir la bientraitance et le bien-être des personnes âgées de la communauté hispanophone.

    Pour connaître la suite
  • Jocelyne Daoud (2e cohorte)

    J’ai une idée dans ma tête depuis plusieurs années, mais je ne savais pas comment la matérialiser. J’approche de la retraite et je veux aider les autres. Je me suis dit que ce cours allait m’aider à entreprendre mon projet. Je ne veux pas quitter ma maison pour aller dans un appartement...

    Pour connaître la suite
  • La retraite? Un élan entrepreneurial!

    À la rencontre de Danielle Filion, entrepreneure sociale au programme Mûr.e pour entreprendre. Le programme correspondait tout à fait à son besoin de partager, de collaborer et de s’entraider. Une autre coloc appréciée du Collaboratif!

    Télécharger le fichier
  • Oser l'entrepreneuriat social... à la retraite!

    Vous connaissez Line Chabot, agente de développement et de formation à Intergénérations Québec, nous vous présentons aujourd’hui Line Chabot, entrepreneure sociale au programme Mûr.e pour entreprendre. Et une coloc appréciée du Collaboratif!

    Télécharger le fichier
  • 5 femmes s'engagent dans le parcours

    La première cohorte de Mûr.e pour entreprendre a débuté le parcours le 1er juillet dernier : quel plaisir de voir cette idée prendre forme! D'autres occasions de participer à ce programme seront bientôt annoncées. Il est toujours temps de nous signifier votre intérêt!

    Télécharger le fichier
  • Parcours d'accompagnement - Rencontre d'information #2

    Le Parcours d'accompagnement de Mûr.e pour entreprendre offre une série de rencontres et d’ateliers échelonnés sur une période de six mois afin d’aider à passer de l’idée au projet. Une deuxième rencontre d'information aura lieu le 30 mai prochain entre 14h00 et 16h00.

    Télécharger le fichier
  • Un nouveau hub dédié aux enjeux du vieillissement

    Présâges a fait l’ouverture officielle d’un nouvel espace de travail partagé, Le Collaboratif. Situé à deux pas du métro Rosemont, ce nouvel espace réunit Eugeria, Intergénérations Québec, PAIR, le Regroupement des aidantes et aidants naturels de Montréal, le Regroupement des popotes roulantes du Québec, la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal.

    Télécharger le fichier

Actualités

Qu’est-ce qui vous a mené au programme Mûr.e pour entreprendre?

Qu’est-ce qui vous a mené au programme Mûr.e pour entreprendre?

Qu’est-ce qui vous a mené au programme Mûr.e pour entreprendre?

Qu’est-ce qui vous a mené au programme Mûr.e pour entreprendre?

Qu’est-ce qui vous a mené au programme Mûr.e pour entreprendre?

Qu’est-ce qui vous a mené au programme Mûr.e pour entreprendre?

Qu’est-ce qui vous a mené au programme Mûr.e pour entreprendre?

Qu’est-ce qui vous a mené au programme Mûr.e pour entreprendre?

Un article sur le parcours d'une participante de la première cohorte

Un article sur le parcours d'une participante de la première cohorte

Lancement du programme Mûr.e pour entreprendre

Ouverture officielle du Collaboratif

Mûr.e pour entreprendre

Un projet signé

En collaboration avec

Un projet signé

Entrepreneuriat social

Créer des solutions désirables et durables à des défis sociaux, culturels, économiques et environnementaux par le biais de produits ou services. Avec passion et audace, un projet d’entrepreneuriat social propose une transformation, que ce soit au niveau de la communauté ou plus largement dans un système. De façon inhérente, le fonctionnement est transparent et les profits y sont un moyen et non une fin en soi: l’impact social prévaut.

Définition bricolée suite à plusieurs lectures captivantes

Intrapreneuriat

Être intrapreneur.e signifie se faire une place pour entreprendre dans une structure existante et y développer un nouveau volet ou service. Comparable à du "bénévolat d'initiative", l'idée est de s'investir avec une certaine latitude et de développer des actions complémentaires.

Slowpreneuriat

Plutôt slowpreneur.e? Entre le lièvre et la tortue, il est possible de se lancer à notre propre rythme. Peaufiner une idée, en assembler tous les rouages et créer les collaborations nécessaires demande du soin et surtout du temps. Évitez de vous essouffler dans un sprint et projetez-vous dans une course de fond pour bien jongler avec vos multiples priorités (être proche aidant.e, être grand-parent, avoir plusieurs hobbies, etc.).

Participation sociale

Le concept de participation sociale réfère à l’ensemble des relations significatives et satisfaisantes renforçant le sentiment d’inclusion sociale d’une personne. Cela signifie être en lien avec et se sentir partie prenante d’un environnement social inclusif sensible à notre trajectoire de vie et à nos besoins: une participation sociale stimulante est ancrée dans l’histoire, les réalités, les intérêts, les envies et les capacités d’une personne.

Définition inspirée des travaux d’Émilie Raymond

Innover socialement

Prendre conscience d’un défi social et le décortiquer pour mieux comprendre son contexte et sa complexité et échafauder un futur alternatif davantage inclusif en utilisant la collaboration comme vecteur d’émergence de solution. Innover socialement demande de continuellement remettre en question nos perceptions, nos façons de faire, les dynamiques de pouvoir nous entourant et l’impact social afin de générer des relations transformatrices.

Économie sociale

Cette partie de définition est extraite de l’article 3 de la Loi sur l’économie sociale. Pour en explorer les principes et mieux en comprendre les rouages, rendez-vous sur le site du Chantier de l'économie sociale qui a la mission d'en faire la promotion : chantier.qc.ca

Chantier de l'économie sociale